Sunday, August 06, 2006

la terrible équation

Un mort Israélien vaut 10000 morts Libanais, c’est les propos d’un colon juif du nord de l’état Hébreux interrogé sur France 2. Si je suis ce raisonnement à la lettre 300 morts chez nos voisins et le Liban devrait être complètement effacé de la carte.
Quoique étant totalement contre les frappes du Hezbollah sur les populations civiles, qui ne sont pas un moyen de défense efficaces mais juste une manière archaïque de créer un équilibre de la terreur, je suis choqué par l’équation de ce colon.
Comment un média étranger peut diffuser un tel discours ? Comment un descendant de l’holocauste, un rescapé de la barbarie calculatrice a le culot de vouloir éliminer tout un peuple ?
Les manifestations pacifistes à Tel Aviv me laissent pourtant espérer que cette idéologie fascisante, ne reflète le sentiment que d’une minorité de juifs d’Israël.
Moi même descendant d’un génocide, le premier du xx ème siècle quoiqu’en disent les négationnistes, je ne peux plus concevoir un instant que l’humanité n’a pas encore assimilé les leçons de l’Histoire.
L’Histoire ne se répète pas, elle évolue, les sociétés changent, mais on refuse encore dans cette région de rattraper le train du changement pour atteindre enfin l’âge de raison. A la moindre tentative d’évolution le Liban est assailli de toute part. Amérique, Iran, Israël, Syrie, Russie… Chacun y va de son pouvoir pour détruire cette petite étincelle d’espoir qu’on s’évertue à créer.
Tellement d’enjeux économiques et cette vision manichéenne simplificatrice du monde, que l’enfant du sud passe en dernier plan, c’est semble-t-il une erreur de la guerre presque une nécessité pour amorcer le processus de démocratisation dont on ne voit pas les issues, un dommage collatéral. On visite le Patriarche et quelques dignitaires de la scène politique pour présenter ses condoléances et le tour est joué, l’affaire classée. Mais cet enfant, aucun processus ne le ramènera à sa mère, ce n’est pas un martyre, c’est juste le souffre douleur des combattants de la cause… je ne sais même plus laquelle.

Sandra, merci pour la traduction fidèle de mes textes.

6 Comments:

Blogger paulna said...

Salut Marc.
Je suis content d'etre le premier a poster sur ce texte.
Je veux tout d'abord signaler que je me suis inscris ici juste pour te laisser un message.
Tes textes sont surprenants, tu es dote d'un style que j'apprecie enormement, ton sarcasme, ta maniere de penser sont frappant.
J'ai eu ton lien du blog de mazen kerbaj, et je check chaque jour ton site pour de nouveaux messages. Quand au site de ton ami, je le trouvais exellent jusqu'a hier soir, je le trouve a present pedant, arrogant, et la popularite de son blog lui monte a la tete.
J'espere que tu garderas cette humilite et cette sincerite qui emane a travers des textes, et je te souhaite bonne chance dans tout ce que tu entreprends, meme si je ne te connais absolument pas.
Paul.

11:20 PM  
Blogger Sandra said...

je suis heureuse que la traduction est fidele...ce que vous ecrivez, c'est bien important, et j'essaie a traduire quelquechose chaque jour. in solidarity - Sandra

4:40 AM  
Blogger benoit said...

quelle plume! quel sarcasme! encore bravo ! salut l'ami !

1:13 PM  
Blogger mazen said...

on le sait bien nous, depuis le temps, que le liban est un terrain de foot pour la coupe du monde de la guerre. et il le restera. il semble que son terrain s'y prete et que nous passons bien a la camera dans le role des supportes forcés.
sinon, on va au torino ce soir?

2:13 PM  
Blogger mazen said...

cher paul,
je profite de ma visite chez marc pour répondre gentiment à tes amabilités.
au sujet de mon arrogance, tu as visé dans le mille. le seul problème c'est qu'on ne se connait pas, ce qui fait que tu ignores tout de moi AVANT la guerre. le fait est que je suis depuis toujours arrogant, mais c'est un moindre mal à côté de mon égoïsme légendaire, ma prétention et, n'ayons pas peur des mots, ma mégalomanie.
je t'écris donc cette petite note pour te dire de ne pas t'inquiéter d'un quelconque succès qui pourrait me monter à la tête. il faudrait que les 6 milliards d'être humains sur cette planète se connectent à mon blog pour que je puisse devenir encore plus mégalomane, et encore...
et pour en finir avec l'arrogance, j'aimerai préciser que je situe sa cause dans la survie à 15 ans de guerre civile dans ma jeunesse (j'ai 30 ans aujourd'hui mais je ne me sens plus jeune hélas). je peux me tromper, je ne suis pas psychologue, mais il me semble que l'arrogance de tout le peuple libanais (si, si, on est tous plus ou moins arrogant) viens du fait qu'on a jamais rien fait d'autre à part survivre. et ça, ça nous semble déja beuacoup.
je finis en disant que ça me fait du bien d'écrire en français pour changer, et que si tu as envie de me répondre, j'aimerai autant que tu le fasses sur mon blog (ou en m'envoyant un email) car je n'aimerai pas transformer celui de marc en tribune.
mazen kerbaj

2:27 PM  
Blogger benoit said...

et toc...bien repondu le kerbaj....c'est pas comme ca qu'on l'aura au pere poissard....

3:20 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home