Monday, August 07, 2006

la sagesse

J‘ai vu un grand homme parler à la télé. Une fois n’est pas coutume, une personnalité politique, un journaliste, parle en mon nom, au nom de l’ensemble du peuple Libanais, au-delà de l’appartenance religieuse ou communautaire de chacun.
A un moment très difficile de l’Histoire du pays Ghassan Tuéni m’apporte la vie, cet homme qui a vu disparaître tour à tour trois de ses enfants dans des conditions pour le moins tragiques, est une victoire sur l’horrible violence qui s’abat sur nous comme un cauchemar sans espoir de réveil.
La sagesse, la clairvoyance, l’intelligence politique, l’humour et l’humanité qui se dégagent de cet homme marqué par le poids des années est l’antidote de la mort qui règne autour du Liban depuis quatre semaines. C’est sans doute un paradoxe de voir un vieillard porté en lui l’espoir d’un peuple, mais l’avenir politique du Liban se trouve peut-être dans la sagesse de son passé.
Ni chiite, ni sunnite, ni chrétien, ni druze, juste citoyen laïque face à l’adversité d’Israël, de la Syrie et des autres… de leurs guerres sur mon territoire. Et lorsque Tuéni cite le Christ, ce n’est pas par réflexe confessionnel primitif ou par prosélytisme mais simplement par pure humanité, pour expliquer le partage de la souffrance avec les autres, ceux qui ont moins de chance un instant dans leur vie, cet instant tragique qui est l’injustice statistique de la vie. On peut combattre l’injustice même pacifiquement, surtout pacifiquement.

4 Comments:

Blogger mazen said...

ghassan tueni me fait penser qu'on ne va peut-être pas tous mourir bientôt. s'il a survécu à toutes les saloperies qu'ont vécu lui-même et le pays et il réussit encore à l'ouvrir si grand c'est qu'il y a encore de l'espoir dans notre putain de pays.

3:02 AM  
Blogger fleur said...

salut,
depuis que je suis rentrée sur ton blog je suis impréssionnée par tes textes.
en fait j'ai découvert ton blog à travers celui de mazen.
je trouve qu'il se la joue beaucoup trop. mais bon je trouve que c'est normal vu le succès qu'il a eu...
peux-tu me donner ton email, j'aimerai echanger quelques mots avec toi..
merci
F

4:22 PM  
Blogger Zeina said...

Ta plume est dure mais juste.
Tes mots sont tranchants mais fidèles.
Mes pensées sont remplies de sang de violence mais aussi de mon pays et de vous tous restés au front.
j'espère vous revoir bientôt...

7:18 PM  
Blogger mazen said...

marc qu'est-ce que tu fous?
ou sont les textes d'hier et avant-hier?
on les attends mon vieux.

2:05 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home