Friday, August 11, 2006

Le jeu

Aux dernières nouvelles, il semble que la guerre commence véritablement maintenant, après 1 mois de tueries. Jusqu’à présent les belligérants s’amusaient à titiller l’adversaire, à analyser les possibilités d’attaque et de défense. En somme, beaucoup de bruits pour rien, toute cette farce n’était qu’une préparation du terrain, une petite mise en jambe, le pire est à venir.
Encore une fois, les civiles sont otages d’un vaste jeu de stratégie, un jeu relayé par des médias particulièrement excités. Les journalistes affluent de tous les coins du monde, avec courage et abnégation ils se précipitent sur la moindre évolution pour en avoir la primeur, pour créer le choc.
Dans cette ambiance très amusante pour certains, les morts pourrissent sous les décombres comme autant de déchets, s’entassent dans les fosses communes et deviennent anonymes.
Pendant ce temps, les israéliens attaquent la fourmilière du Hezbollah en éliminant tout ce qui entrave leur progression. Autrement dit, Ils nettoient le terrain, tuant au passage quelques 1000 civiles. Ils ne font pas dans le détail quoi ! Faut les comprendre, pas trop les chambrer, juste leur tirer un peu les oreilles, comme ces élèves fayots que le maître complice gronde pour calmer le sentiment d’injustice de leurs camarades. Tout est bon de toute façon pour détruire ce que les américains appellent dans leur langage simpliste « l’axe du mal ».
Et moi, en spectateur abruti d’images, assailli par une pléthore d’informations, j’essaye en vain de comprendre. Enfin de compte la seule chose qui me touche c’est les enfants, leur vrais jeux, leur innocence… leur mort.

2 Comments:

Blogger paulna said...

C'est sympa de connaitre un peu plus sur toi, j'aime bcp nabokov et j'ecoute bcp de cohen, comme bcp peut-etre, meme si ca ne t'interesse pas vraiment, je trouve que tu ne peux pas empecher certains liens qui se tissent, meme si ca ne ce passe que d'un seul cote, d'un seul ecran de portable, je ne peux pas m'empecher de venir te rendre chaque jour une petite visite sur ton blog. C'est comme ca, tu t'es un peu expose ici, et moi, un peu voyeur, je me retrouve un peu dans ce que tu ecris, et je suis intriguer.
Alors je te dis bonne chance et je te souhaite bcp de bonheur, et je viendrai te voir des que possible.
Au revoir l'ami.
Paul.

8:15 PM  
Blogger marcka said...

Merci pour ces compliments, je vais finir par avoir la grosse tête. Après cette guerre je vais essayer d'ourir un Blog consacré au Cinéma et à la littérature...espérons

8:55 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home