Saturday, August 12, 2006

La dignité

La résolution 1701du conseil de sécurité ramène l’espoir aux Libanais, particulièrement au sud meurtri, démoli, à ce vaste champ de ruines vidé de ses habitant, dépouillé de son âme.
Paradoxalement Israël, favorable à priori à cet accord intensifie ses attaques, poursuit son offensive meurtrière et avance lentement vers le fleuve Litani, comme motivé par une soif de victoire qui lui donnerait une certaine crédibilité intérieure. Marquer des points à n’importe quel prix, voilà l’objectif des Israéliens. Sur le terrain quelques 30000 soldats se ruent avec acharnement sur la route du fleuve, affrontant une poignée d’hommes qui n’ont plus rien à perdre.
Quoique en total désaccord avec la politique suicidaire du Hezbollah et de son chef charismatique dont je ne comprends pas les motivations, je ne peux pas m’empêcher d’admirer le courage de ces combattants de l’ombre. Même démunis, encerclés, ils tiennent têtes au monstre haineux qui les pourchasse sur terre et dans les airs.
Je ne peux pas m’empêcher de constater la dignité des réfugiés qui laissent tout derrière eux pour venir s’entasser dans des conditions inacceptables dans les écoles des régions plus sûres. Ils ne bronchent pas, résistent sans se plaindre face au malheur qui les accable.
Je ne peux pas m’empêcher de mépriser une armée spécialiste des crimes de guerre, qui n’hésite pas à tirer sur les plus faibles, sur les convois humanitaires, sur les civiles tuant au passage femmes, enfants et secouristes.
Seul conclusion positive de cette horrible tragédie, l’unité humaine du Libanais, son refus de la souffrance de l’autre. C’est en cela que je me sens respectable, à l’image de mon premier ministre qui même impuissant, même au bord de la crise de nerf, n’a pas ménagé ses efforts pour défendre la terre qui m’a accueilli généreusement il y a maintenant plus de cent ans.
Le temps passe, il ne restera que les grands hommes.

1 Comments:

Blogger Colette said...

"Our dignity is not negotiable."

C'est une arménienne extraordinaire à Paris qui m'a appris cette "leçon" lorsque j'étais encore enfant.

6:41 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home