Saturday, August 19, 2006

La politique d'Israël

5 jours se sont écoulés depuis la mise en place de l’accord 1701 appelant à l’arrêt des hostilités au Liban, mais déjà plusieurs violations par Israël des clauses de cet accord sont observées.
Que veut l’état Hébreu ? Montrer pour qui l’ignore son mépris total des résolutions de l’ONU ? Créer une atmosphère de tension et d’insécurité pour empêcher la reconstruction voire la reprise économique au Liban ?
Il n’est nul doute que le Hezbollah est dans l’obligation de renoncer à son arsenal militaire conformément à la décision du conseil des ministres dont il fait partie intégrante, mais aussi bien Israël, que la France et les Etats-Unis devraient savoir que le désarmement ne pourra se faire d’un coup de baguette magique.
L’envoi par le gouvernement Libanais des troupes de l’armée nationale à la frontière Sud dés la cessation des hostilités, est un acte de bonne volonté, les déclarations des responsables politiques sur la nécessité de contrôle par l’état de l’ensemble du territoire en est une autre.
Face à de véritables avancées sur le plan intérieur Libanais, Israël affiche comme à son habitude une attitude négative. Olmert et son gouvernement, voyant l’échec de l’action militaire qu’il a entrepris à la suite du rapt des deux soldats de Tsahal, veut marquer des points après l’arrêt du conflit. Le ciel Libanais est quotidiennement survolé par l’aviation, des commandos interviennent ça et là pour montrer à l’opinion publique Israélienne jusque là mécontente des résultats insignifiants de la guerre, que le gouvernement poursuit son opération de neutralisation de la milice Chiite.
Le Liban au stade actuel des choses se doit uniquement de signaler les violations Israéliennes se constituant ainsi en parfaite victime devant la communauté internationale. Il n’est pas envisageable, au risque d’aller aux devants d’une catastrophe, de rallumer le front du Sud. Les habitants de la région ont regagné leurs maisons et s’emploient à les remettre en état, un retour à l’exil sera un véritable coup dur pour l’ensemble des sinistrés.
Espérons que le Hezbollah qui détient encore la carte de la guerre saura en concertation avec les autres forces politiques, prendre les bonnes décisions stratégiques en évitant dans la mesure du possible les débordements inutiles qui mettraient en péril l’armée Libanaise et par voie de conséquence le Liban tout entier.

1 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Hi there! Do you use Twitter? I'd like to follow you if that would be ok. I'm definitely enjoying your blog and
look forward to new updates.

Here is my blog post ... view next
Also see my web site > view more about

1:47 AM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home